CEMAC : quelles stratégies de relance économique ?

CEMAC : quelles stratégies de relance économique ?

LE président de la République, Ali Bongo Ondimba, a pris part hier, par visioconférence, au sommet extraordinaire des chefs d'État et de gouvernement de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac)

LE président de la République, Ali Bongo Ondimba, a pris part hier, par visioconférence, au sommet extraordinaire des chefs d'État et de gouvernement de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac). Une organisation sous-régionale regroupant le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine (RCA) et le Tchad.

Le numéro un gabonais et ses pairs se sont penchés sur "l'évolution de la situation macroéconomique dans la zone Cémac en contexte de pandémie de Covid-19 et analyse des mesures de redressement". Une thématique d'autant plus pertinente que la crise sanitaire actuelle a des incidences particulièrement négatives sur l'économie de l'ensemble des six États membres. Surtout que celle-ci est essentiellement adossée sur le pétrole, une ressource naturelle dont le cours s'est déprécié sur les marchés. Ce qui impacte sur les capacités d'action et financière de la plupart des États membres. C'est dire qu'au-delà de l'examen de la conjoncture, les chefs d'État et de gouvernement ont également exploré les voies et moyens d'une relance économique en s'appuyant sur le rapport adopté, récemment, par les ministres en charge de l'Économie et des Finances, à l'issue de la 14e session du Comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la Cémac (Copil-Pref-Cémac).

Un rapport qui préconise, entre autres, l'accélération de la mise en œuvre du plan de relance économique post-Covid-19 et des actions de transformation structurelle, l'accélération de la vaccination en vue d'un déconfinement ; l'opérationnalisation de la stratégie de mobilisation des ressources externes ; etc.

De fait, le numéro un gabonais a réaffirmé la nécessité pour les États membres d'opérer des choix déterminants pour assurer une croissance durable et inclusive en zone Cémac. En indiquant que le Gabon avait mis sur pied un Plan d'accélération de la transformation (PAT) ayant obtenu l'aval des instances financières internationales.



J.KOMBILE MOUSSAVOU



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.