Cémac : L'économie de la sous-région passée au peigne fin

Cémac : L'économie de la sous-région passée au peigne fin

Faire le point de la situation sur les avancées de certains dossiers de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac). C'est l'exercice auquel s'est adonné le président de la Commission de la Cémac, Daniel Ona Ondo, au cours de l'audience que lui a accordée hier, à la présidence de la République, le chef de l'État Ali Bongo Ondimba.

Un entretien entièrement consacré aux questions d'ordre économique. Normal, vu que le Cameroun, la République Centrafricaine, le Congo, le Gabon, la Guinée Équatoriale et le Tchad, tous membres de l'espace sous-régional, connaissent des fortunes diverses dans ce domaine. D'où l'impérieuse nécessité d'inverser la courbe.

Il faut, par ailleurs, souligner que les questions relatives à l'intégration régionale, à la circulation des personnes et des biens, tout comme celles liées aux infrastructures, entre autres, ont également été abordées par le président Ali Bongo Ondimba et son hôte Daniel Ona Ondo.

Notons en outre que la rencontre d'hier intervient au moment où le débat relatif à l'avenir du franc CFA a refait surface. On sait que sur cette question, les positions sont tranchées. De façon générale, les pays d'Afrique de l'Ouest veulent coûte que coûte se départir de la monnaie issue de la colonisation. Tandis que ceux d'Afrique Centrale sont beaucoup plus réservés en raison de la "stabilité" procurée par cette monnaie dont les réserves de change sont arrimées à l'euro. Reste désormais à trouver un consensus.



Yannick Franz IGOHO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.