CEEAC : les membres de la nouvelle Commission renvoyés à l'exercice de leurs fonctions

CEEAC : les membres de la nouvelle Commission renvoyés à l'exercice de leurs fonctions

Les sept membres de la nouvelle Commission de la Communauté économique des États d'Afrique centrale (CEEAC) ont officiellement pris leurs fonctions hier. En témoigne leur prestation de serment devant Ali Bongo Ondimba, chef de l'État gabonais, par ailleurs président en exercice de la CEEAC.

Après une grossesse difficile, la délivrance est enfin arrivée. Le secrétariat général de la Communauté économique des États d'Afrique centrale (CEEAC) constitue désormais un lointain souvenir. Et pour cause, la réforme institutionnelle, confiée à l'actuel président en exercice de la CEEAC, Ali Bongo Ondimba, par ses homologues, durant le sommet de N'Djamena au Tchad, en 2015, a abouti. D'où le passage du secrétariat général à la nouvelle Commission. Objectif : débarrasser l'organisation sous-régionale de ses écueils et booster par la même occasion l'économie de l'Afrique centrale.

Ainsi, le nouvel exécutif de la CEEAC vient d'être installé, conformément aux dispositions du Traité révisé, adopté en décembre dernier à Libreville durant la IXe session extraordinaire de la conférence des chefs d'État et de gouvernement. Gilberto Da Piedade Verissimo, nouveau président de la Commission et les six autres membres ont donc prêté serment devant le numéro 1 gabonais. Ce qui marque donc le début du travail du nouvel exécutif. Durant cette prestation de serment, le président en exercice de la CEEAC a exhorté la nouvelle Commission à se mettre immédiatement au travail, au regard des nombreux chantiers et défis énormes à relever. Non sans rappeler aux nouveaux dirigeants l'importance de faire de la CEEAC un modèle à suivre. Profitant de cette occasion, le président en exercice de la CEEAC a exhorté les promus à faire preuve de rigueur dans l'exécution de leurs charges, tout en réitérant l'engagement du Gabon dans la mise en œuvre des réformes.



Yannick Franz IGOHO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.