CEEAC : La paix et la sécurité en Afrique débattues à Libreville

CEEAC : La paix et la sécurité en Afrique débattues à Libreville

La capitale gabonaise est en passe de devenir la plaque tournante des réflexions inhérentes à la sécurité continentale.

Après la IXe Session extraordinaire de la conférence des chefs d'États et de gouvernement de la Communauté économique des États d'Afrique Centrale (CEEAC) qui s'est largement penchée sur la question, et la visite du président nigérien, Mahamadou Issoufou, peu après une attaque terroriste, Libreville abrite de nouveau une rencontre de haut vol sur ce fléau des "temps modernes".

Durant 48 heures, à partir d'aujourd'hui, Libreville abrite le 7e séminaire du Conseil de Paix et de sécurité de l'Union Africaine en collaboration avec les A3 (les trois représentants africains à savoir l'Afrique du Sud, le Niger et la Tunisie au Conseil de Sécurité des Nations Unies, Ndlr).

Durant les travaux, les experts vont se pencher sur la question sécuritaire du continent, particulièrement en Centrafrique, au Sahel et en Libye. Objectif : guider les positions africaines aux Nations Unies. Cette rencontre se tient pour la second fois au Gabon en 14 ans. Le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, va procéder à l'ouverture officielle dudit séminaire. Pour la circonstance, le Commissaire Paix et Sécurité de l'UA, les représentants des Nations Unies, le ministre burundais des Affaires étrangères, par ailleurs président du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) pour le mois de janvier et nombreux ministres et ambassadeurs vont prendre part aux travaux.



Yannick Franz IGOHO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.