Assemblée nationale : Le nombre de femmes légèrement renforcé

Elles seront près d'une vingtaine, contre quinze lors de la précédente législature. Une réalité qui cadre avec avec l'ambition du chef de l'Etat de préserver un quota de 30% de jeunes et de femmes aux fonctions politico-administratives.

Les premier et deuxième tours des élections législatives ont enregistré au total près de vingt femmes députés titulaires. Soit une légère augmentation par rapport à la législature précédente (15 élues sur 40 candidates). Auxquelles il faut s'ajouter trois femmes suppléantes ayant siégé du fait de l'entrée de leurs titulaires au gouvernement.

Sur les 82 députés élus au premier tour, figuraient 12 femmes. Au second tour, 7 autres femmes sur 13 en ballotage ont remporté leur siège.

Certains observateurs de la vie politique gabonaise pourraient expliquer cette ''légère'' hausse par le retour au scrutin à deux tours. D'autres par un engagement de plus en plus marqué des femmes dans la chose politique. Toujours est-il que cette nouvelle présence féminine au sein de l'Assemblée nationale, qui sera mise en place sous peu, cadre avec l'ambition du président de la République. Celle d'accorder un quota de 30% aux femmes dans les fonctions politico-administratives. Une vision qui semble avoir fait recette dans l'esprit des électeurs, si l'on en juge par leurs suffrages accordés à ce sexe dit faible sur l'ensemble du territoire national.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.