Arrivée de la dépouille de Mba Obame : L’hommage populaire à Nzeng-Ayong

La dépouille d’André Mba Obame est arrivée hier autour de 13 h , en provenance de Yaoundé (Cameroun). Des milliers de personnes se sont rassemblées à l’aéroport pour accueillir son cercueil. Un cortège l'a conduit jusqu’au stade de Nzeng-Ayong, pour des hommages citoyens.

La famille, les amis, les leaders de l’opposition et les sympathisants tout en blanc vêtus et arborant les couleurs nationales attendaient le corps. La foule ayant refusé que le cercueil soit transporté dans le corbillard de la Gabonaise de sépulture (Gabosep), celui-ci a été embarqué sur un pick-up. "Je suis AMO", "un AMO ne meurt pas", " AMO, j’irai jusqu’au bout", "le combat continue": quelques uns des slogans que l’on pouvait lire sur les tee-shirts des partisans venus accompagner la dépouille. Atmosphère de tristesse et de recueillement.

A 20 h, la cérémonie des hommages a débuté par les témoignages. On retiendra celui d’un de ses compagnons: " Affligés dans l’esprit, mais heureux de vous savoir parmi les immortels. Vous êtes désormais inscrit parmi les martyrs du Gabon ".

Rappelons qu'un office religieux a lieu ce matin en la cathédrale Sainte-Marie, suivi des hommages politiques au siège de l'Union nationale, ancienne Sobraga. C'est dans l'après-midi que la dépouille d'André Mba Obame sera transférée à Oyem. Vendredi, il sera inhumé "dans la stricte intimité familiale" à Medouneu .



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.