Après le dernier Conseil des ministres : Dégraissage attendu des effectifs des cabinets présidentiels, ministériels et des Institutions

Cette mesure ne devrait pas déplaire à une grande partie de l'opinion publique. Tant elle estime, à tort ou à raison, que certains de ces personnels ne servaient à rien.

effectifs des cabinets du président de la République, du Premier ministre, des ministres, du secrétaire général du gouvernement, des autorités administratives et autres Institutions vont être dégraissés. C'est l'une des principales mesures "à application immédiate" adoptées par le conseil des ministres en sa séance du jeudi 21 juin dernier. Ce qui suppose que le nombre de conseillers personnels, politiques, spéciaux, techniques et autres chargés de missions devraient être considérablement réduits, de manière à permettre à l’État de réaliser des économies substantielles sur ce chapitre. D'autant plus que, depuis un certain nombre d'années, à la faveur du clientélisme politique galopant, on assiste à une augmentation exponentielle voire à une explosion du nombre des chargés de mission et autres conseillers dans différents cabinets. Au point qu'une grande partie de l'opinion en vienne à se demander, à quoi pouvaient réellement servir toutes ces personnes grassement payées. Surtout que certaines d'entre elles ne traitaient aucun dossier, ne disposaient même pas de bureaux et ne rencontraient presque jamais leur " patron".

C'est dire que cette décision ne devrait vraiment pas déplaire aux populations. Tant elle participe, d'une certaine manière, du devoir d'exemplarité des pouvoirs publics. Car, pour emporter l'adhésion d'une grande partie de l'opinion publique à la cure d'amaigrissement préconisée, quoi de plus naturel que de voir l’État montrer l'exemple. Surtout que d'aucuns pensent, à tort ou à raison, qu'en l'absence de textes limitant le nombre d...

J. KOMBILE MOUSSAVOU



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.