Après la déclaration du secrétaire général exécutif du BDC : "M. Mavioga, un ingrat qui s'est cru obligé de cracher dans la soupe qui le nourrit"

La porte-parole du parti au pouvoir n'a pas été tendre à l'égard du leader du Bloc démocratique chrétien, après son attaque au vitriol contre le PDG.

LA réaction du Parti démocratique gabonais (PDG) n'a pas tardé, au lendemain de la déclaration du secrétaire exécutif du Bloc démocratique chrétien (BDC), Guy-Christian Mavioga, accusant « le PDG d'être, à l'étape actuelle, le premier danger du Gabon ».

Pour preuve, hier, au cours d'un point-presse, Clémence Mezui, un des porte-parole du parti au pouvoir, a fustigé de la plus forte des manières les propos tenus par le leader du BDC. Son indignation était d'autant plus grande que, a-t-elle avancé, « M. Mavioga, malgré tous les avantages et privilèges qu'il tire de sa proximité avec le PDG et ses instances dirigeantes dont le Distingué camarade président Ali Bongo Ondimba, s'est cru obligé de cracher dans la soupe qui le nourrit et le fait connaître ».

Une ingratitude doublée d'une incompréhension, selon elle. Ce, d'autant plus que, étant porte-parole de la majorité républicaine et sociale pour l'émergence et signataire de la charte de ce regroupement de partis politiques soutenant l'action d'Ali Bongo Ondimba, Guy-Christian Mavioga s'est tout simplement assis sur le principe faisant obligation à chacun de ses membres « d'intégrer dans leurs relations le principe du respect mutuel ».



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.