Appel à l’apaisement : Le RRI sollicite la médiation des hommes d'église

LE président du Rassemblement des Républicains indépendants (RRI), Thierry Alain Moukwangui Madoungou a, le week-end écoulé, appelé les leaders religieux de notre pays à s’impliquer davantage dans la quête des résolutions de la crise politico-sociale dans laquelle est plongée le Gabon depuis le 31 août dernier. Il s'agit précisément d'une invite à l'endroit de la communauté religieuse pour son arbitrage et sa médiation ''indiscutés''.

Les membres de ce parti politique fondent leur requête sur le constat selon lequel, la politique a, jusqu'à ce jour, échoué au regard de ce climat social morose et délétère qui a été davantage amplifié par la situation économique difficile que traverse le pays.

«Le Gabon au travers de ses politiques connaît une escalade verbale jamais égalée», a fait remarquer le président du RRI. Et de poursuivre que, cette haine provoquée, n'arrête plus son auto-reproduction. Conséquence : chaque camp veut résolument en découdre avec l'autre. C'est fort de cela, mais surtout ''conscient de la légitimité des revendications politiques, économiques, sociales, culturelles faites à l'endroit des gouvernants et convaincu de l'influence que revêtent le sacré et le divin dans notre société'', que le RRI a ainsi formulé le vœu de voir les religieux jouer un rôle de véritables médiateurs. «J'invite humblement l'ensemble des ministres et représentants de Dieu à sortir de leur réserve et à s'investir pleinement dans la résolution pacifique de cette crise», a formulé Thierry Alain Moukwangui Madoungou.

Non sans expliquer qu'à ce titre, il revient à ces hommes d'église de proposer ''avec l'aide du Très-Haut, un cadre éclairé visant à sauvegarder la paix et favoriser l'unité nationale''. Car, selon lui, il en va de notre vivre ensemble et de l'avenir de la Nation.

Si l'on en croit l'orateur, cette initiative du Rassemblement des républicains indépendants (RRI), est guidée par la volonté de ses membres, de sauvegarder la paix, de privilégier l'intérêt général et de protéger le plus grand nombre. Il convient donc de préciser, à quiconque verrait derrière celle-ci une orientation partisane, qu'il s'agit d'une «initiative libre». D'où, d'ailleurs, l'espoir que leur appel trouvera en chaque ''ministre du culte'' de la grande communauté religieuse du Gabon, un cœur disposé et favorable pour que la sérénité renaisse chez nous.

Dans tous les cas et en dépit de l'antagonisme qui puisse exister entre les partis politiques, comme ils l'ont si bien exprimé, «Dieu le Tout-Puissant reste le seul et unique capable de toucher les cœurs des individus et de ramener la paix entre eux».


SM


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.