Administration décentralisée : Conseil municipal de Minvoul

Dépourvu de président depuis la démission il y a près d'un an de Antoine Francis Edzidzi Nna, le conseil municipal de Minvoul vient d'élire son nouveau président.

Il s'agit de Jean-Paul Emane Akono qui a recueilli la totalité des suffrages, le week-end écoulé, à l'issue d'un scrutin transparent dirigé par le préfet du Haut-Ntem, François Legnongo.

Il aura fallu attendre près d'un an pour que la commune de Minvoul, chef-lieu du département du Haut-Ntem, soit pourvu d'un maire. Une longue attente qui avait amené plusieurs habitants de cette localité à finir par croire à un oubli de la part du ministère de l'Intérieur. D'autant plus que, selon eux, le délai légal, en cas de démission du président d'un conseil local, est de quinze jours.

Ainsi, sur un collège électoral de dix-neuf membres, seize ont pris part au vote, le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) a reçu autant de voix, soit un score de cent pour cent. Le fait le plus marquant est que son adversaire du Cercle des libéraux réformateurs (CLR), Emmanuel Meyoghe me Nze, n'a pas daigné voter pour lui-même. Ce qui témoigne, à n'en point douter, du consensus qui a prévalu au tour de la candidature de Jean-Paulin Émane Ekono.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.