Village artisanal : le site rouvert aux touristes

À la suite d'une attaque au couteau contre deux reporters danois de la chaîne américaine National Geographic par un sujet nigérien, en décembre 2017, cet espace commercial touristique avait été fermé au public. Depuis le 21 mars, il accueille à nouveau des promeneurs et autres acheteurs en quête de souvenirs made in Gabon. Au grand bonheur des commerçants et des inconditionnels des lieux.

FATIMA

 

et Rita, deux jeunes Libanaises sont à la recherche de boubous. Elles sont en train de faire le tour des couloirs du village artisanal. Elles semblent heureuses de voir le site rouvert. D'ailleurs, soutiennent-elles, elles en sont à leur 5e visite depuis le redémarrage des activités ici, trois semaines plus tôt.

 

 

 

 

 

« On ne savait pas où trouver les boubous ailleurs qu'ici. Donc, on est très heureuses que le village artisanal soit à nouveau ouvert au public. Et non ! on n'a peur de rien. Tout le monde est très gentil ici», lancent les jeunes dames.

 

 

 

De l'autre côté, ce sont Marina, Laurence et Caroline, trois touristes françaises, des habituées des lieux, qui viennent de faire leur entrée. Elles ont appris ce matin que le village avait rouvert ses portes : « On vient tous les ans. On descend ici pour acheter des souvenirs. Ça allait être un choc si c'était toujours fermé. On allait vraiment être déçues!»

 

 

 

Rien d'anormal ce mercredi matin. Les activités ont repris leur train-train même si, pour l'heure, tout est timide. Après trois mois d'arrêt consécutif à l'acte ignoble posé par Arouna Adamou, un ressortissant nigérien de 53 ans vivant au Gabon, sur deux reporters danois, Uri Golman et Helle Olsen, de la chaîne américaine National Geographic, spécialisée dans la production et la réalisation des documentaires thématiques. Les deux Européens avaient été attaqués au couteau par le Nigérien, alors qu'ils faisaient des achats au village artisanal, justement.

 

 

 

Arouna avait alors lancé," Allah Akbar"(Dieu est le plus grand) au moment de commettre son acte. Donnant à cette agression, une connotation terroriste. Depuis cette date, l'homme est en détention préventive à la prison centrale de Libreville, attendant so...

 

Line R. ALOMO

 

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon magazine

 

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.