Reportage : Le corps de garde : pour la conservation des us et coutumes du terroir

Ayant eu autrefois pignon sur rue dans toutes les régions du Gabon, la case sacrée est vouée à la disparition si rien n'est fait pour la sauvegarder.

Le corps de garde : Mulèbè, Olèbè en inzèbi et obamba ; Aba'a en fang ; Dibanza, Muanze en yipunu et lumbu; Mbanza, Mbaza en Mbahouin, Ghisir et Ikota ; Tsapele en Issangu, est, par définition, le cadre par excellence de retrouvailles des hommes du même village, ou de la même communauté clanique ou tribale. C'est le lieu privilégié où s'organise la concertation, les échanges entre pères et fils, où les jeunes générations de garçons reçoivent le savoir de la part des sages. Autour du feu. Ainsi que les secrets des hommes, les valeurs morales et socioculturelles de la communauté, afin de les transmettre à leur tour à leurs ascendants.

Cette espèce de hangar est, par extension, un espace de partage, de communication, d'enrichissement culturel et d'unification des communautés.

«  Chez les peuples fang par exemple, le village doit absolument se distinguer par son "Aba'a" pour être véritablement un village. Ainsi, il est rare de trouver un village fang sans corps de garde », explique Joseph Ngomo, journaliste.

Dans l'histoire des peuples bantou du Gabon, le corps de garde a toujours eu une relation indéfectible avec la communauté villageoise. Cela explique le fait que dans tous les villages ou presque d'Afrique noire, et du Gabon particulièrement, l'existence de cette '' case sacrée'' était prépondérante. Elle constituait, par ricochet, le fer de lance en vue de la protection, de la défense et de la promotion de l'identité culturel...



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon magazine

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.