Reportage : Guiétsou : une localité qui se meurt

GUIÉTSOU (la mesure en langue Vungu) est resté plus de vingt ans après, sans un véritable plan de développement local.

L’absence d’un tissu socio-économique, favorable à l’épanouissement des populations du cru a fini par confiner cette localité dans une quasi-léthargie. Le visiteur qui y arrive pour la première fois, sera désagréablement surpris de voir qu’en réalité, Guiétsou n'a de ville que de nom. C'est plutôt un village. Un habitant visiblement en courroux, s'est plaint en ces termes: « Nous ne comprenons pas toujours que notre localité soit à la remorque d’autres cités du Gabon en général et celles de la province de la Ngounié en particulier. Nous sommes victimes de la mauvaise volonté de nos cadres, des élus nationaux et locaux, qui n’ont pas voulu que Guiétsou soit une ville moderne, avec des infrastructures de base. Notamment l’eau, l’électricité, les voiries, la régularité du téléphone mobile, la poste, la perception et un véritable centre médical, doté de tous les services. Aujourd’hui, la commune de Guiétsou regorge de nombreux chantiers inachevés dont les auteurs ne sont pas toujours inquiétés ».

Les attentes des populations sont toujours entières. Guiétsou, plus de deux décennies après, n'a pas changé d'un iota.


F.N


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon magazine Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.