Prolongation : Formation duale : du plomb dans l'aile?

Un milliard 200 millions investis. Une vingtaine d'enseignants formés. Plus de 102 entreprises partenaires. Tout était parti pour que la filière bois se dote de professionnels performants issus des “laboratoires” locaux. Jusqu’à ce que des bruits de boycott se sont fait entendre. À qui profite le crime?

IL y a quelques jours, le Collectif des enseignants formés en Suisse montait au créneau. Ces éducateurs sortaient ainsi d’un silence qui avait assez duré. Refusant par la même occasion d’être complices d'une situation qui pourrait compromettre l'avenir d'un secteur : le bois, en dépit de son plein essor. L’Union n'indiquait-il pas dans sa parution du 6 juin 2018 en page 5: ''L'industrie du bois poursuit sa dynamique'' ?

Preuve donc que la filière est au mieux de sa forme. Le Salon international du bois, dit Gabon Wood, tenu du 20 au 22 juin, a encore apporté la preuve du frémissement du secteur qui permet au pays de faire une mutation économique. Mais ce sursaut pourrait être compromis si la ressource humaine de qualité venait à faire défaut à cette branche.

Le lundi 4 juin donc, le collectif a dénoncé en premier ce qu’il appelle une confiscation des carrières. Avec la difficulté que ces enseignants rencontrent à être insérés dans les grades de doctorats auxquels ils ont pourtant accédé, grâce aux compétences qu’ils sont allés acquérir si loin en Suisse. Compétences qu'ils ne peuvent non plus déployer.

Au cours d’une déclaration lue ce jour-là, par leur porte-parole, ces désormais experts de la formation duale exprimaient toute leur colère. Car si leurs compétences ne sont pas mises en valeur, la formation duale pourrait mourir. « À défaut d'exister de nom sans véritable efficacité», murmure sous le couvert de l'anonymat, une source proche de ce dossier.

« La première crainte est que les entreprises pourront se retirer. L’on reviendra alors à la précédente forme de l'alternance», poursuit notre informateur.

POUSS...

L.R.A.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon magazine

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.