Zones humides pour les ressources halieutiques : L'interêt du Bas-Ogooué

L'intérêt des zones humides est qu'elles constituent la première source d’eau pour la consommation humaine, la production d’énergie et l’agriculture. C'est aussi des zones d'activités commerciales, comme la pêche. Au Gabon, des milliers de personnes dépendent de ces zones humides pour vivre.

Notre pays dispose de neuf zones humides qui représentent 2,8 millions d’hectares. Lesquels abritent une grande variété d’écosystèmes aquatiques, inscrits sur la liste de Ramsar (du nom de la ville iranienne où a été signée la Convention sur les zones humides en 1971).

La plus importante zone humide du Gabon est celle du Bas-Ogooué, vaste de 862 700 ha. Elle est riche en biodiversité. On y trouve une forte concentration d'oiseaux aquatiques, les lamantins, les hippopotames et les chevrotins aquatiques.

Mais, le Bas-Ogooué est surtout une zone riche en ressources halieutiques. Les scientifiques y ont dénombré près de 169 espèces de poissons. C'est pourquoi, certains organismes se sont employés à financer des projets dans le Bas-Ogooué.

Dans ce sens, la Banque mondiale, à travers le projet gestion des zones humides critiques du Gabon, a décaissé 1,5 milliard de francs, en 2015, pour une durée de cinq ans.

J. M.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.