Utilité du Bordereau de suivi des cargaisons : Le CGC fait entendre sa voix à Genève

Le Conseil gabonais des chargeurs (CGC) a pris part, du 25 au 27 octobre 2017, à Genève en Suisse, à la réunion de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur l'examen des politiques commerciales en Afrique.

A surtout été examinée l'utilité du Bordereau de suivi des cargaisons (BSC) dans les échanges commerciaux et les procédures de dédouanement de marchandises.

Cette réunion intervenait à la suite de la publication du rapport du secrétariat de l'OMC sur l'évaluation des politiques commerciales dans l'espace de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

Outre la présence des États et des Conseils des chargeurs de l’UEMOA, la rencontre a vu la participation des délégués des États de l'Afrique centrale dont le CGC, représenté par son directeur général, Liliane Nadège Onanga Y'Obegue, assistée de ses experts et de la mission diplomatique permanente du Gabon à l'OMC.

La participation du CGC à cette importante rencontre répond à l'invitation que lui a adressée le secrétaire général de l'Union des Conseils des chargeurs africains (UCCA) qui a appelé à la solidarité des conseils des chargeurs et des États membres de l'OMC. De même, elle permet d'éclairer davantage certains États membres de l'OMC sur le rôle du Bordereau de suivi des cargaisons, particulièrement sa conformité aux exigences de la facilitation des échanges et aux engagements internationaux des États.


F.A.


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.