Transport aérien : une reprise prochaine sous très haute surveillance

Transport aérien : une reprise prochaine sous très haute surveillance

Des milliers d’employés en chômage technique, des pertes financières se chiffrant en milliards de francs pour les compagnies aériennes et pour les recettes de l’État… Le transport aérien pourrait reprendre du service dans les prochains jours, mais sous des conditions très strictes et encadrées par les nouvelles directives de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) dont le Gabon est pays membre.

Le transport arien national pourrait reprendre à compter du mois de juillet prochain. Après trois mois d’arrêt dû à la persistance de la pandémie de Covid-19 marquée par la suspension des vols commerciaux (sauf cas exceptionnels), le gouvernement envisagerait la réouverture des frontières aériennes du Gabon, selon certaines confidences au ministère des Transports.

Une décision qui devrait permettre de sauver un secteur considéré dans le monde comme le plus impacté par la pandémie de coronavirus. En effet, selon le ministère de l’Économie et des Finances, l’arrêt des vols internationaux en partance et en provenance du Gabon a eu comme conséquence des milliers d’employés en chômage technique et des milliards de francs de pertes pour les compagnies aériennes et pour les recettes pour l’État.

"Cette décision a conduit à une forte baisse de l’activité aussi bien pour les compagnies de transport que pour les sociétés d’assistance au sol, avec des pertes en termes de revenus, d’investissements et d’emplois", souligne le service communication du ministère.

Si l’on se base sur les estimations d’Aéroport de Libreville (ADL) à travers les chiffres de l’année 2019, en 3 mois, la suspension des vols commerciaux a causé l’arrêt de près de 4 000 mouvements d’avions commerciaux, soit environ 175 000 passagers.

Des pertes colossales qui ont valu dans le monde la faillite de plusieurs compagnies aériennes.



Maxime Serge MIHINDOU



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.