Startupper de l’année par Total : Un challenge pour susciter l'émulation chez les jeunes entrepreneurs

AFIN de s’inscrire dans le cadre de la politique globale de soutien au développement socio-économique de ses pays hôtes, le groupe Total a lancé, en fin d’année 2015, dans 34 pays africains où il est implanté, un challenge dénommé « Startupper par Total », avec pour objectif de susciter une émulation parmi les jeunes entrepreneurs.

Les lauréats de la première édition ont été présentés au public le jeudi 7 avril 2016, au cours d’une cérémonie rehaussée par la présence de plusieurs personnalités, à savoir : Madeleine Berre, ministre des Petites et moyennes entreprises, Simon Ntoutoume Emane, ministre du Travail et de l’Emploi, ainsi que Henri-Max Ndong-Nzue et Félix Boni, respectivement directeur général de Total Gabon et Total Marketing Gabon.

En initiant ce challenge qui s’adresse principalement aux jeunes entrepreneurs de moins de 35 ans, ayant des structures de 2 ans au plus, Total a tenu à apporter une réponse très concrète pour contribuer, dans les pays africains où il opère, au renforcement du tissu industriel et de l’emploi, à travers un appui apporté aux audacieux et les plus innovants dans leurs projets.

Bénéficiant d’une aide financière globale de 40 millions de francs CFA, les lauréats vont en plus s’appuyer sur l’expertise du groupe Total, qui dispose d’un savoir-faire, pour faire aboutir leurs projets.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.