Solutions technologiques : Le Gabon primé en Égypte

Le Gabon a pris part, du 10 au 16 mai 2018, au Caire en Égypte, à l'"Africa code hackathon". Un événement qui a pour objectif de renforcer les compétences des jeunes femmes âgées de 18 à 26 ans, afin qu’elles puissent jouer un rôle dans la résolution des problèmes de leur société, grâce à la maîtrise des nouvelles technologies.

Aux côtés d'autres participantes venus d’Égypte, du Maroc, de la Tunisie, du Rwanda, du Sénégal, de la Guinée, du Congo et de la Côte d’Ivoire, le Gabon était représenté par Tamarah Moutotekema Boussamba de l'Institut supérieur de technologie (IST) et Marlyse Hangamalongo Mapaga de l'Institut africain d'informatique (IAI).

A l'issue de cette épreuve, notre pays a remporté le deuxième prix du concours de la meilleure solution technologique, portant sur une solution de conseils et de suivi des productions vivrières dénommé "Wagui".

A noter qu'au cours de cette rencontre, les participantes ont bénéficié de 5 jours de formation et d’ateliers. Les formations portaient sur les dernières technologies numériques, permettant notamment la création de solutions numériques liées aux Objectifs de développement durable (ODD).



W.N.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.