Situation d’Azur Gabon : L’ultime mise en garde de l’Arcep

Azur Gabon pourrait voir sa licence de téléphonie mobile définitivement retirée dans les prochaines semaines.

DANS un communiqué de presse paru le 15 décembre 2017, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) s’est, une nouvelle fois, inquiétée de la situation de l’opérateur de téléphonie mobile Azur, empêtré dans des difficultés financières sans précédent.

Réuni en sa séance du 7 décembre 2017, le gendarme des Télécoms au Gabon a décidé " de prendre toutes les dispositions nécessaires et urgentes visant à mettre fin à cette situation qui génère un impact négatif sur les équilibres macroéconomiques du secteur des communications électroniques en République gabonaise".

Selon le rapport de l’Arcep, depuis l’obtention de sa licence pour l’établissement et l’exploitation d’un réseau de téléphonie mobile GSM au Gabon, le 7 décembre 2009, à des conditions très particulières, Azur Gabon connaît des difficultés récurrentes de tous ordres, qui se traduisent par des résultats financiers négatifs déclarés chaque année ; une importante dette estimée à 42 milliards de francs environ envers ses divers prestataires ainsi que l’Etat et ses démembrements ; une inobservation des règles de l’Ohada en matière de recapitalisation.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.