Sécurité maritime en Afrique : Comment défendre à Lomé l'espace maritime

Près de 3 000 invités pour une Charte sur les voies et moyens d'enrayer les actes criminels en mer.

CONSCIENT du danger qui menace le continent africain, notamment les mers et les océans, les États

d’Afrique ont pris la décision, à Malabo, de tenir, à l’initiative du Togo, une session extraordinaire sur la

sécurité maritime, le développement en Afrique et l'économie bleue, qui concerne tout ce qui est lié à la

mer, aux ressources halieutiques, maritimes (mines et hydrocarbures), à la biodiversité et à

l'activité des ports.

Cette rencontre a pour but d'adopter une charte de l'Union africaine sur la sûreté, la sécurité maritime et le développement. Celle-ci obligera les États à travailler de manière collégiale, régionale, pour assurer la sûreté et la sécurité maritimes. Elle prévoit également un accompagnement financier. Les pays signataires vont contribuer eux-mêmes à assurer leur propre sécurité maritime.

Au cours de cette conférence, diverses questions seront examinées : l’insécurité maritime, marquée par des actes d’agression, de brigandage, de vol à main armée ; les trafics illicites de tous genres transitant en mer, la pêche illicite, la préservation de l’environnement marin, la mer comme facteur de développement, la coopération régionale et internationale pour la sauvegarde de la sécurité maritime et la question de la migration.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.