Secteur du ciment : Cimaf à la relance

Si l’explosion de la demande saisonnière en ciment a entraîné une contraction dans la distribution sur l’ensemble du territoire national, elle a aussi permis surtout de redonner un second souffle à la Cimaf dont les ventes avaient connu une baisse significative, en raison de la sévérité de la crise économique.

D’après la direction générale de l’économie et de la politique fiscale, la branche de fabrication de ciment gérée par l’opérateur marocain a enregistré une amélioration de ses performances à fin juin 2018. Ainsi, la production du ciment a augmenté de 37,7%, pour se situer à 178 518 tonnes, en raison d’une meilleure maîtrise des équipements de production.

Parallèlement, les ventes ont progressé de 42% à 184 723 tonnes, en raison de la vigueur de la demande locale au cours de la période sous revue, induisant une hausse du chiffre d’affaires de 36,6% à 13 milliards de francs.

Cette performance s’explique par le maintien de la suspension des importations de ciment en vigueur depuis juillet 2017. Dans le même temps, les effectifs ont augmenté de 46,6% à 85 agents, occasionnant une progression de 3,9% de la masse salariale à 474 millions de francs.



MSM



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.