Secteur des hydrocarbures : La hausse des prix des carburants : une conséquence des cours internationaux

La Commission nationale des prix des produits pétroliers en République gabonaise a publié, le 1er décembre 2017, les nouveaux prix des carburants à la pompe. Ainsi, dans les stations-service, le litre d’essence est passé à 605 francs, et celui du gas-oil à 540 francs.

Cette hausse des prix, qui déroute une partie de l’opinion, a pour origine l’augmentation des cours sur les marchés internationaux. Depuis jeudi dernier, date de la tenue de la réunion de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole – Opep - à Vienne, les prix du baril de l’or noir se sont affermis, passant à 63,83 dollars le baril.

En effet, le Conseil des ministres de janvier 2015 avait supprimé « la subvention des carburants pour plus de justice sociale (…) Le coût budgétaire des subventions pétrolières a plus que triplé lors des huit dernières années, passant de 60 milliards de francs en 2005, 120 milliards en 2011, 181 milliards en 2012, 227 milliards de FCFA en 2013 et 138,9 milliards en 2014 », précise un communiqué du gouvernement daté de 2015.

Ces mouvements sont la conséquence immédiate de l’indexation des prix des carburants sur l’évolution des cours internationaux. Autrement dit, si les prix augmentent sur les marchés internationaux, les prix nationaux le sont aussi, et inversement.


Innocent M’BADOUMA


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.