Secteur automobile : Le marché en chute de 50 % en 2016

Le nombre de véhicules neufs vendus en 2016 devrait atteindre les 2600 unités contre 5094 en 2013 (hors-poids lourds). Soit une baisse de près de 50 %.

SELON l’un des concessionnaires de l’Union des représentants de l’automobile et de l’industrie (Urai), CFAO AES, le nombre de véhicules neufs vendus en 2016 devrait atteindre les 2600 unités contre 5094 en 2013 (hors poids lourds). Soit une baisse de près de 50 %.

Depuis la chute des cours de pétrole et la contraction des recettes de l’Etat, le marché est en chute libre. En 2015, il s'est seulement écoulé 3 345 unités.

« L’Etat et les compagnies pétrolières sont nos plus gros clients. Nous sommes confrontés à une contraction du marché de plus de 34 %, entre les années 2013 et 2015, et cette baisse s’accentue encore en 2016 de 22%. Cette tendance à la baisse est encore importante pour le marché des poids lourds et engins. Il est donc évident que ces chutes de marché se traduisent par des baisses de chiffres d’affaires », a indiqué le directeur des ressources humaines de CFAO AES, Simmonet Nzengui.

Avec un parc estimé à plus de 140 000 véhicules, le Gabon est le deuxième marché de la zone francophone après le Sénégal, mais le premier, en tenant compte du ratio population/vente de véhicules.


MSM


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.