Réforme du franc CFA : Les craintes de Moddy’s

Réforme du franc CFA : Les craintes de Moddy’s

Selon l’agence américaine, cette réforme pourrait entraîner "de facto" une nouvelle dévaluation de la monnaie commune à plusieurs États africains.

La volonté des chefs d’État de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cémac) d’ouvrir un débat franc et direct sur la réforme en profondeur du franc CFA, accompagné d’une révision des accords monétaires avec la France, agite déjà les agences de notation financière internationale.

C’est le cas de l’américain Moddy’s, qui s’est invité au débat sous forme de mise en garde en direction des tenants de cette "réforme". Dans un document publié le 26 novembre dernier, l’Agence de notation américaine a analysé les enjeux de la décision prise lors du sommet extraordinaire de la Cémac organisé le 22 novembre à Yaoundé. On se souvient qu’à l’issue de cette rencontre, les pays de la Cémac ont convenu "d’engager une réflexion approfondie sur les conditions et le cadre d’une nouvelle coopération monétaire" avec la France, en chargeant la Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC) et la Commission de la Cémac de  "proposer, dans des délais raisonnables, un schéma approprié conduisant à l’évolution de la monnaie commune".

Pour Moddy's, cette décision pourrait entraîner une nouvelle dépréciation du franc CFA, avec comme conséquence une fragilisation systématique des économies de la sous-région, actuellement sous programme avec le Fonds monétaire international (FMI).  



Maxime Serge MIHINDOU



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.