Projet de PPIC : La chambre de commerce fait peau neuve

La chambre de commerce du Gabon vient de faire peau neuve avec la réception, le 28 mai dernier, de son nouveau bâtiment annexe.

Ouvrage conçu dans le cadre du Projet de promotion de l’investissement et de la compétitivité (PPIC), à travers un prêt de la Banque mondiale, sa réception s’est faite en présence de la représentante-résidente de l'institution de Bretton Woods au Gabon, Alice Ouedraogo, du secrétaire général adjoint du ministère de l’Economie, Frédéric Ndong Ondo, et du président de la chambre de commerce, Jean-Baptiste Bikalou.

L’annexe de la chambre de commerce va abriter trois grands services : le Centre de gestion agréé, le Centre d’arbitrage, de médiation et de conciliation et la Bourse de sous-traitance et de partenariats.

L’objectif de la première entité est d’apporter aux PME/PMI, une assistance en matière de gestion et d’encadrement, et d’exécution de leurs obligations juridique, administrative, fiscale et comptable. De son côté, le centre d'arbitrage constitue un mode de règlement alternatif des conflits commerciaux de manière professionnelle et plus rapide.

D’un coût évalué à 450 millions de francs, cet ouvrage à l’architecture comparable à celle de l'anciene chambre de commerce, a nécessité 12 mois de travaux. Il a deux niveaux et occupe une superficie de 760 m². Il dispose d’une vingtaine de pièces réparties entre bureaux, salles de réunion, salles polyvalentes.



AEE



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.