Plan de relance économique du Gabon : Issoze Ngondet devant le Medef

Face aux craintes exprimées par le patronat français concernant notamment les arriérés de paiement qui plombent la trésorerie des entreprises, la pression fiscale jugée trop forte ou encore les nouvelles barrières imposées par la législation du travail, le Premier ministre s’est voulu rassurant.

LE Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet était l’hôte, hier au siège du Mouvement des entreprises de France (Medef) à Paris, du patronat français. A l’invitation du Comité Afrique du Medef international, présidé par Patrice Fonlladosa, le chef du gouvernement a présenté, devant les représentants d’une soixantaine d’entreprises présentes au Gabon, les différentes articulations du Plan de relance économique du Gabon et le besoin du soutien des sociétés françaises pour garantir son succès.

En effet, premiers partenaires économiques du Gabon, les patrons français expriment, depuis peu, leur vive inquiétude concernant les relations économiques actuelles entre les deux pays. Notamment les arriérés de paiement qui plombent la trésorerie des entreprises, la pression fiscale jugée trop forte avec l’adoption de nouvelles taxes, le nouveau cadre juridique et contractuel devenu très contraignant et les nouvelles barrières imposées par la législation du travail qui freinent, selon eux, les investissements.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.