Microfinance : Des performances appréciables

L’activité des établissements de microfinance a enregistré des performances appréciables au cours des neuf premiers mois. Toutefois, en dehors du volet configuration du secteur, certains indicateurs n’intègrent pas les données de plusieurs structures.

Sur la période de septembre 2016, l’offre de services financiers de proximité est assurée par 14 établissements (contre 12 en septembre 2015) dont quatre de première catégorie et huit de deuxième catégorie. Les structures nouvellement créées sont Fidelis et Crédit Solidaire du Gabon (CSG).

Cette répartition consacre toujours le contrôle du secteur par les sociétés anonymes ou structures de deuxième catégorie. Le nombre d’agences et points de vente est passé de 58 à 61. Cette évolution traduit la volonté des opérateurs de se rapprocher des populations cibles.

Toutefois, les activités sont majoritairement concentrées à Libreville, avec 47 agences. Grâce aux efforts d’élargissement de la couverture géographique, le nombre de bénéficiaires des services des Établissements de microfinance (EMF) a enregistré une hausse de 19,9%.

Les effectifs employés par le secteur ont évolué considérablement, passant ainsi de 524 en 2015 à 570 salariés sur la période. Les fonds propres des EMF établis à 5,82 milliards de francs à fin septembre 2016 ont fortement diminué (-39%), suite à la dégradation continue de la situation financière de trois EMF de deuxième catégorie.


W.N.


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.