MARRAKECH / COP 22 : La contribution nationale

Ouverture officielle, ce mardi de la 22e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. L'occasion pour le Gabon de réaffirmer ses engagements.

Au cours de son allocution, le secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (Onu), Ban Ki-moon a appelé les États à couper les subventions aux énergies fossiles (pétrole, charbon...). Ces dernières sont à l'origine d'une grande partie du réchauffement climatique.

Pour sa part, le président Ali Bongo Ondimba a salué '' une réelle prise de conscience des enjeux climatiques à laquelle mon pays, le Gabon, a toujours pris sa juste place en dépit d'un contexte national peu favorable ". L'objectif national sera de réduire de " 50% de nos émissions de gaz à effet de serre. Et pour ce faire, le Gabon ne ménagera aucun effort pour réaliser sa transition énergétique ". Les énergies propres (solaire, éolien) et l'hydroélectricité y participeront en priorité.


Willy Ndong


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.