Marchés publics : rendre la commande publique efficace, efficiente et effective

Marchés publics : rendre la commande publique efficace, efficiente et effective

Le ministre du Budget et des Comptes publics, Sosthène Ossoungou Ndibangoye, a ouvert, hier, les conférences sur la planification de la passation de la commande publique à l'auditorium du ministère de l'Économie et de la Relance. En présence des membres du gouvernement, secrétaires et directeurs généraux, directeurs centraux des affaires financières et autres responsables de programmes.

Le ministre du Budget a, d'emblée, relevé l'importance du thème. "La commande publique mobilise, en effet, une part non négligeable des ressources budgétaires et devient un incontournable levier de croissance et de développement socio-économique dans notre pays."

M. Ossoungou Ndibangoye a stigmatisé les six phénomènes à l'origine de l’asthénie persistante de la commande publique au Gabon dont l'effet conjugué contribue à une perte de 50 % de son efficacité. À savoir, la prééminence des ententes directes comme procédure de passation des marchés, matérialisée par une proportion de plus de 80 % de marchés passés de gré à gré, en violation des dispositions de l’article 71 du Code des marchés publics.

Puis, l’absence de transparence, caractérisée par un accès limité du public aux informations sur la passation des marchés ; la fragilité du cadre institutionnel de la commande publique ; la faible maîtrise des procédures par certains acteurs publics, qui conduit souvent à une exécution tardive des crédits d’investissement prévus dans la Loi de finances ; le manque de statistiques fiables et de système d’information sur la planification, la passation et la gestion des marchés publics, connecté au système de gestion budgétaire ; et l’absence de stratégies et de plans d’actions pour le renforcement des capacités des acteurs de la commande publique. "Il est, en effet, important de prendre en compte toutes ces observations pour améliorer l’exécution du budget 2 021 et permettre une meilleure articulation entre le Budget et la Trésorerie, grâce à une jonction plus forte entre les plans de passation des marchés, les plans d’engagement et le plan de trésorerie", a insisté le ministre du Budget.

Pour sa part, le directeur général des Marchés publics, Eugène Pénafort Mintsa Oyame, a relevé que "ces conférences s'inscrivent dans le cadre de la consolidation des acquis réalisés et de la poursuite de la dynamique de réformes pour plus de transparence, d'équité et d'efficacité dans la passation et l'exécution de la commande publique".



Styve Claudel ONDO MINKO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.