Marchés financiers en Afrique centrale : Rapprochement Cosumaf / CMF

Rien n'est encore rendu officiel, mais les tractations sont entamées entre dirigeants des deux instances de régulation des marchés financiers sous-régionaux.

Les hommes d'affaires et spécialistes des marchés financiers croisent les doigts quant à l'aboutissement d'une telle initiative. Les deux organismes de contrôle des marchés financiers de la sous-région Afrique centrale sont désormais animés de bonnes intentions après des années de guerre larvée entre Libreville, siège de la Bourse de valeurs mobilières d'Afrique centrale (BVMAC), et Douala, où est logée Douala Stock Exchange (DSE), bourse de valeurs mobilières du Cameroun.

Les deux gendarmes financiers respectifs de ces deux bourses de valeurs mobilières - la Commission de surveillance des marchés financiers de l'Afrique centrale (Cosumaf), et son équivalent au Cameroun, la Commission des marchés financiers (CMF) - ont, selon des sources autorisées, pris attache pour taire cette infructueuse rivalité longtemps entretenue. « Reste à formaliser le cadre d'un dialogue officiel sur la question. Cependant, les échanges oraux ont eu lieu », a indiqué notre source qui soutient que Douala est plus engagé que Libreville sur l'éventualité d'un rapprochement entre les deux instances de contrôle des marchés financiers.

Innocent M'BADOUMA

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.