: Le secteur des assurances en recul

cours du deuxième trimestre 2016, l’activité du secteur a poursuivi son mouvement de baisse déjà observé depuis le quatrième trimestre de l’année 2015.

LE contexte économique marqué par un ralentissement de la croissance a contribué au recul du volume global des primes collectées par les compagnies d’assurance.

Au cours de la période sous revue, l’activité de la branche « Non vie » a enregistré une baisse de 6,5% à 55,56 milliards de francs CFA de son chiffre d’affaires contre 59,42 milliards à la même période en 2015, sous l’effet des contre-performances des produits à rendements garantis notamment, « l’Automobile » (-8,07% à 11,19 milliards), « Total Transports » (-20,3% à 8,06 milliards), « l’Incendie » (-9,4% à 7,91 milliards. En dépit de la bonne tenue du produit « Maladie/Assistance », qui a enregistré une hausse de 3,7% à 9,02 milliards. Cette branche représente 84% du total des émissions du secteur.

S’agissant de la branche « vie » qui couvre les produits suivants : capitalisation (épargne retraite), décès et mixte, les émissions ont généré un chiffre d’affaires, en hausse de 6,2% à 8,90 milliards de francs CFA au deuxième trimestre 2016, en raison des souscriptions de nouveaux contrats sur les produits classiques : « Capitalisation (épargne-retraite) » (+4,4% à 2,48 milliards de francs CFA) et « Décès » (+15,8% à 2,78 milliards de francs CFA).


MSM (Source : DGEPF)


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.