Le projet Maboumine : En quête de nouveaux partenaires techniques et financiers

Une rencontre consacrée à la relance du projet industriel Maboumine a réuni, mardi, dans un hôtel de Libreville, plusieurs membres du corps diplomatique accrédités au Gabon, autour du ministre des Mines et de l’Industrie et des représentants du groupe Eramet.

Au cours de cette rencontre, il était question de présenter aux diplomates tous les aspects de ce projet pour qu'à leur niveau, ils en soient les promoteurs auprès des investisseurs potentiels de leurs pays respectifs.

La stratégie ici est de trouver des partenaires qui puissent relancer techniquement et financièrement la machine, afin d'accompagner ce projet.

Mabounie est un gisement considéré comme un véritable scandale géologique, eu égard à la présence de plus d’une vingtaine d’éléments de valeur. En effet, ce gisement contient, notamment, du niobium, des terres rares, l’uranium, le titane, le tantale et le scandium. Ces éléments, pour la plupart, sont hautement stratégiques, en raison de leur importance économique, de leur offre limitée et de leurs domaines d’application en pleine croissance.

« Notre ambition est d’ouvrir et de maintenir un dialogue actif avec les investisseurs et partenaires internationaux, dialogue basé sur la confiance et les intérêts mutuels pour bâtir une économie compétitive et émergente», a insisté Martial-Rufin Moussavou ministre gabonais des mines.


Willy NDONG


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.