Infrastructures routières : 672 kilomètres de routes bitumées entre 2009 et 2016

Durant la décennie 2010-2020, le Gabon aura construit plus de routes que durant toute son histoire.

Selon les chiffres donnés, le flux annuel de transport sera multiplié par 12 entre 2009 et 2025. Il passera de 4 millions de tonnes transportées à 50 millions de tonnes. Cette donnée laisse voir l’importance des défis à relever, tant au niveau des routes, du ferroviaire, des infrastructures maritimes et fluviales, ou des aéroports.

En 2009, le Gabon disposait d’une faible densité routière, avec un réseau de voies terrestres estimé à 9170 km, dont seulement 900 km de routes bitumées. Entre 2009 et 2016, le Gabon a considérablement renforcé son réseau routier. 672 km de routes bitumées ont été construits et finalisés sur 11 tronçons routiers, soit une augmentation de 75% du réseau routier bitumé.

La Ngounié est désormais rattachée au territoire et dispose des infrastructures nécessaires au développement de son espace agricole. Via le rattachement au réseau national de Tchibanga, la province de la Nyanga s’ouvre au pays et au monde. L’Ogooué-Lolo et l’Ogooué-Ivindo, deux régions forestières enclavées, ont vu leurs conditions d’accessibilité s’améliorer. Enfin, les travaux sur la RN1 facilitent les déplacements et renforcent le rôle de centre de transit national de l’Estuaire et du Moyen-Ogooué.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.