Hydrocarbures : Contrat signé

L'Etat gabonais et Gabon Oil Company se sont mis d'accord sur l'exploitation et le partage de production sur le site de « Mboga II n°G5-135 »

Cette signature permettra à Gabon Oil company (GOC) d'exploiter le champ onshore (terre) de Mboumba (Ogooué maritime). Ce qui permettra à la GOC d’optimiser les revenus nationaux, tout en s’assurant d'exploiter les champs dans les conditions de sécurité et de standard, de manière à garantir à l’Etat les meilleurs revenus possibles.

" Vous savez que la GOC sort d’une importante restructuration et que dans les sources des revenus de notre entreprise, nous avons essentiellement les bénéfices tirés de la commercialisation des parts de l’Etat et de ce que nous gagnerons en production. Or à ce jour, la GOC n’opérait sur aucun champ pétrolier. Par cette signature, nous venons donc d’entrer dans le vif du sujet avec ce premier permis (...) ", a déclaré l'administrateur directeur général de la GOC, Arnauld Engandji Landjit.

La conclusion des échanges entre les deux parties avait abouti, le 31 mai dernier, à la signature d'un protocole d'accord avec Total Gabon, lequel renonçait à la totalité de ses droits découlant du site de Mboga “n°G5-86”. A ce titre, l'Etat gabonais jouit désormais de l'intégralité des droits sur la zone du contrat d'exploitation et de partage de production, et peut les céder à tout tiers intéressé de son choix.


F.A.


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.