Gisement de Maboumine : Eramet en quête de partenaires

A l’arrêt depuis 2015, en raison d’une conjoncture très défavorable du cours des métaux rares et d’une rentabilité incertaine, le projet Maboumine pourrait, cependant, être relancé.

Le groupe français Eramet serait actuellement en discussion avec des partenaires potentiels qui pourraient reprendre en partie et développer cet important gisement, situé à 40 km de Lambaréné, et qui recèlerait d’immenses richesses : du niobium (utilisé dans la fabrication des aciers et de superalliages), des terres rares, du tantale (présent dans les composants électroniques), de l’uranium…

« Nous sommes à la recherche d’un partenaire. Il y a des discussions en cours pour en trouver. Le projet initial, qui est autour des terres rares, tient compte de leur faible prix aujourd’hui. Le projet envisagé au départ n’est pas viable économiquement. Les terres rares, dont le prix était en hausse à la fin des années 2000, ont connu une baisse importante sur le marché. En revanche, il y a éventuellement un autre projet avec les phosphates et le niobium qui pourrait être viable. Nous sommes à la recherche et en discussion actuellement avec des partenaires potentiels qui pourraient reprendre en partie et développer le gisement de Maboumine », a souligné le P-DG du groupe Eramet, Christel Bories.

Depuis 2011, une centaine de chercheurs ont travaillé à la mise au point d’un procédé innovant de valorisation de ces métaux, dont la récupération et l’extraction sont complexes… et très coûteuses.

MSM

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.