Gestion des ressources humaines : Valeur ajoutée ou génératrice de coûts ?

En partenariat avec la Chambre de commerce et la Rencontre des réseaux des ressources humaines de l'Afrique centrale (REDRRHAC), l'entreprise ENPB Gabon organisait, du 12 au 14 décembre, la deuxième Réunion des professionnels de la fonction ressources humaines.

La question était de savoir dans quelle mesure les ressources humaines (RH) participent à donner une valeur ajoutée... ou au contraire peuvent pénaliser l'entreprise. Il a donc été question, précise Jérémie Obiang, promoteur de la REDRRHAC, de démontrer que les RH ne sont pas génératrices de coûts, comme le pensent beaucoup de managers. « Chaque fois qu'il y a des problèmes (...), ce sont les premiers postes touchés par la réduction de la masse salariale. On essaie de démontrer qu'elle doit être regardée comme les autres fonctions stratégiques de l'entreprise », estime-t-il.

A l'inverse, pour Hervé Ndoume-Essingone, agrégé des Universités en sciences de gestion, la fonction RH génère des coûts. « On ne peut en douter, puisque c'est une fonction (...) qui participe au fonctionnement général. Ce sont ces coûts qui donnent à penser qu'on n'en retire rien derrière », a-t-il insisté. Même si, nuance-t-il, la RH peut être génératrice de valeurs. La question est donc de savoir comment, si elle apporte une valeur ajoutée, la mesurer, confronter cet apport avec le niveau de coût qu'elle génère.


Willy Ndong


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.