Gestion des ordures ménagères : Un secteur à valoriser

Comment résorber le chômage des jeunes à Libreville et dans certaines villes de grande activité économique de l'intérieur de notre pays ?

Une alternative se présente dans la gestion des ordures ménagères. Pourvu que le Gabon rompe avec sa vieille tradition qui le limite simplement à les collecter et à les jeter dans les dépôts. En ce 21e siècle, il peut bien adopter des techniques professionnelles de traitement d'ordures qui s'inscrivent dans un processus organisé : identification des déchets, pré-collecte, collecte, tri et transformation.

 

Il s'agit de cinq grandes étapes, qui sont également autant de spécialités distinctes mais complémentaires pour traiter efficacement les déchets et assainir nos villes. Or, à elle seule, une entreprise comme Averda ne peut assurer à bon escient tous ces différents services et satisfaire les attentes des populations. D'ailleurs, les conséquences du monopole de cette entreprise sont visibles : la ville de Libreville croule toujours sous des tonnes d'immondices.

 

« L'Etat peut, s'il le veut, résoudre plusieurs problèmes à la fois. Celui de l'insalubrité et du chômage des jeunes. Il doit, à cet effet, injecter assez de moyens dans le secteur de l'assainissement de l'environnement. Notamment dans le traitement des déchets ménagers. C'est un futur grand chantier pourvoyeur d'emplois », explique Jean-Bernard Moundounga, technicien de l'environnement et responsable de la "Ville propre" à la mairie de Ntoum.

 

IMM

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.