Forum RSE de Comilog : création d’un fonds d’amorçage de 500 millions

Forum RSE de Comilog : création d’un fonds d’amorçage de 500 millions

APRÈS les étapes de Bakoumba, Mounana et Moanda, les échanges du Forum RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) se sont achevés dimanche dernier

APRÈS les étapes de Bakoumba, Mounana et Moanda, les échanges du Forum RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) se sont achevés dimanche dernier. À l’École des mines et de la métallurgie de Moanda. Du 8 au 12 juilllet dernier, ledit Forum qui s'est déroulé dans les localités citées plus haut avait pour thème : " la RSE de Comilog dans la nouvelle trajectoire du développement de Moanda, Mounana, Bakoumba et cantons ". Au terme de ce conclave, un mémorandum d’entente a été signé entre les communautés locales et Comilog. Ce document laisse penser que la nouvelle approche inclusive du développement, doublée d’une gouvernance participative et inclusive des fonds générés par la RSE de la Comilog, augure de résultats prometteurs.

Dans la mesure où des recommandations ont été émises. À savoir, définir des quotes-parts d’affectation des ressources RSE entre les projets à caractère social (subvention) et ceux à caractère économique assurant un retour sur investissement, soit 60 % pour le cadre de vie et 40 % pour l’investissement dans des projets structurants ; la création d’un fonds d’amorçage pour les entreprises en démarrage d’un montant minimum de 500 millions de francs, avec des allocations plafonnées à 25 millions de francs par demande ; la mise en place d’une charte d’éthique et de bonne gouvernance comparable à celle en vigueur au sein du groupe Eramet, etc.

L’entreprise, à travers le mécanisme de la RSE, institué par le gouvernement dans la loi portant Code minier, a pris l’initiative de financer, sur proposition du Comité ad hoc de réflexion sur le développement du bassin minier de Bakoumba, Mounana et Moanda, et après avoir consulté les parties prenantes locales, l’élaboration de Plans de développement locaux (PDL) de la commune de Bakoumba et département de Lekoko, de la commune et district de Mounana et de la commune de Moanda et département de Lebombi-Leyou.

Ces outils de planification devraient aider ces entités territoriales à mieux orienter leurs trajectoires de développement. Cette initiative est par ailleurs recommandée par l’État, dans le cadre, non seulement de la décentralisation, mais aussi de l’affectation des Fonds d’initiative départementale (FID).



GM.NTOUTOUME-NDONG



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.