Finances publiques : La Cemac à l’école

Un séminaire sur les mécanismes de contrôle et d’audit a été ouvert par le ministre du Budget et des Comptes publics, Mathias Otounga Ossibadjouo, le lundi 6 mars, au méridien Ré-Ndama de Libreville.

Organisé par le Centre régional d’assistance technique du Fonds monétaire international (FMI) pour l’Afrique du centre (Afritac centre), cet atelier technique, qui se tient jusqu'au 10 mars 2017, vise le renforcement des capacités des participants pour une gestion budgétaire axée sur les résultats.

Les six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), plus le Burundi et la République Démocratique du Congo (RDC), vont donc plancher sur les nouvelles responsabilités financières des ministères sectoriels en matière d’ordonnancement ; sur le champ et le contenu du contrôle et de l’audit internes ; ainsi que sur les expériences dans la conception d’une stratégie de mise en œuvre de ces éléments au sein des administrations.

« La réforme du contrôle est incontestablement la condition sine qua non de la réforme budgétaire (…). Qu’il soit a priori ou a posteriori, interne ou externe, il est gage de bonne gouvernance », a souligné le ministre.

F.A.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.