Financement du développement : De l'argent frais pour les Etats

Face à la préoccupation du gouvernement de trouver de l’argent frais pour financer le développement, la Banque mondiale invite les autorités à mobiliser les financements privés.

DANS son programme d’actions prioritaires, le gouvernement gabonais avait mentionné la mobilisation de l’épargne privée comme source complémentaire de financement de l'économie. S'il n’a pas précisé les modalités de cette mobilisation, l’exécutif semble s’être engagé sur une approche qui rencontre aujourd'hui les orientations de certains bailleurs de fonds, à l’exemple de la Banque mondiale.

Preuve que les choses changent, le 28 avril dernier, des experts de la Banque mondiale (BM) sont allés rencontrer le ministre de la Promotion des investissements, Mme Berre, non seulement pour parler de la réactualisation des missions de l’Agence gabonaise de promotion des investissements, mais surtout pour explorer les pistes visant à mobiliser des financements privés.

Cette approche émane du Top management de la BM. M Jim Yong Kim, président du Groupe de la Banque mondiale soutient que le moment est propice pour mobiliser les financements privés afin d'appuyer le développement en Afrique et au Gabon.

I. M’B.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.