Financement des centrales hydroélectriques : La BAD prête à accompagner le Gabon

La Banque africaine de développement (BAD) et le Consortium Gabon Power Company-Eranove ont récemment signé une lettre d’intention pour le financement dans notre pays des centrales hydroélectriques de Ngoulmendjim (73 MW) et de Dibwangui (15 MW).

Selon les termes dudit accord, la Banque africaine de développement confirme son intention d’agir en tant que co-arrangeur et co-prêteur, à hauteur de 160 millions d’euros (104,9 milliards), auprès de la société Africa Finance Corporation (AFC), dans le financement de ces deux ouvrages hydroélectriques.

Répondant au double objectif d’améliorer la desserte en électricité, tout en favorisant les procédés d’énergies renouvelables, ces deux centrales hydroélectriques sont d'une importance capitale pour notre pays. C’est donc suite à un appel à manifestation d’intérêt que l'institution financière africaine a convenu d’agir en tant que co-arrangeur et co-prêteur à hauteur de 160 millions d’euros auprès de la société de financement Africa Finance Corporation (AFC), indique la BAD.

Par ailleurs, cette lettre d’intention de la Banque africaine de développement, intervient moins de trois mois après le protocole d'accord signé en octobre dernier par les sociétés de projet Asokh Energie et Louetsi Hydro pour l’achat d’énergie électrique de Ngoulmendjim (Estuaire) et de Dibwangui (Ngounié).

...



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.