Finance islamique : Des experts chez Onanga Y’Obegue

Le ministre en charge de la Fonction publique, Ali Akbar Onanga Y’Obegue, a reçu, jeudi dernier, une délégation d’experts de la Banque islamique de développement.

Cette rencontre intervient à quelques jours seulement de la fin de l’atelier de formation organisé du 11 au 13 septembre, pour les agents de l’Etat, à l’hôtel Radisson Blu à Libreville. Ces derniers ont donc été instruits sur les différents mécanismes de mise en place de la finance islamique au Gabon, et sur les sukuks, qui sont un instrument de financement du monde islamique sur la mobilisation des ressources pour le financement des projets de développement dans les pays.

Il était donc question, pour le Dr Rami Abdelkafi, chef de division et de formation par intérim à l’institut islamique de recherche et de formation et chef de la délégation, de faire le compte rendu du déroulement du séminaire de formation, plus que satisfaisant dans l’ensemble.

"Nos partenaires sont venus me rendre compte du déroulement du séminaire. Depuis quelques années, nous sommes dans le processus de diversification de nos sources de financement, notamment en faisant appel à des capitaux venus du monde islamique. Et compte tenu du fait que la finance conventionnelle connaît quelques essoufflements, il y a une finance dynamique qui est là et pour laquelle le Gabon entend profiter comme certains autres pays", a indiqué le membre du gouvernement.



Cadette Ondo Eyi



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.