Fin de la formation sur le crédit social : Pratiquer l'économie en fonction de la doctrine de l'Eglise

Fin de la formation sur le crédit social : Pratiquer l'économie en fonction de la doctrine de l'Eglise

Au Foyer de Charité de Libreville, la formation sur le crédit social entamée mardi dernier, s'est achevée le week-end écoulé. Organisé dans le cadre du calendrier du jubilé des 175 ans d'évangélisation du Gabon, ce séminaire a été suivi par plusieurs chrétiens venus de différentes paroisses catholiques du pays.

Les participants ont retenu que le crédit social voudrait que les biens soient produits et qu'il y ait financement de la production et de la consommation sans s'écarter de la doctrine sociale de l'Eglise catholique. En d'autres termes, la communauté chrétienne doit s'imprégner des réalités économiques, tout en cultivant un caractère humaniste. 

"L'intérêt de cette formation est que l'Eglise catholique est au sein du monde, elle est constituée de personnes qui sont aussi bien producteurs que consommateurs et qui utilisent eux aussi de l'argent. Alors, réfléchir aux liens qui existent entre la production et la consommation, aidé par le système de distribution grâce à l'argent avec les biens et services, n'est qu'un devoir, car nous ne nous occupons pas uniquement de l'âme, mais aussi du corps", a expliqué Mgr Mathieu Madega Lebouakehan, évêque de Mouila et président de la Conférence épiscopale du Gabon, pour montrer les enjeux de cette formation. 



Georges-Maixent NTOUTOUME-NDONG



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.