Fer/Exploitation du gisement de Milingui : Le Gabon signe un accord-cadre avec l'entreprise Havilah consolidated

Dans la perspective de l'exploitation du gisement de fer de Milingui, dans la province de la Nyanga, l'Etat gabonais a procédé hier, à Libreville, à la signature d'un accord-cadre avec Havilah consolidated ressources, une entreprise de droit gabonais dont la maison-mère est basée en Afrique du Sud.

Ce gisement de fer, situé près de Tchibanga, est le deuxième du genre du Gabon après celui de Bélinga. Il regorge également d'autres ressources minières tels que le cuivre, l'or, le diamant, etc. Connues depuis la fin des années 1950, ces réserves sont de 135 millions de tonnes, dont 18 millions de DSO, un minerai de fer de haute teneur dans la sous-région.

Ce projet entre donc en droite ligne du Plan de relance économique du Gabon, mis en place par les plus hautes autorités. Il engage désormais les différentes parties au respect dudit accord. Le coût du projet se chiffre à plus de 600 milliards de francs.

Le partenariat noué avec Havilah consolidated ressources a été salué par le ministre des Mines, Christian Magnagna. « L'accord qu'on vient de signer participe à l'aboutissement d'une longue négociation avec l'opérateur économique. Celui-ci permet donc d'engager définitivement l'exploitation du gisement de Milingui. Ce sont un véritable chantier, 40 ans d'exploitation d'économie minière dans la zone de la Nyanga et plus de 500 emplois en faveur de la jeunesse gabonaise », a-t-il déclaré.


COE


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.