Fenatag : la vérité d'Hugues Mbadinga Madiya aux artisans gabonais

Fenatag : la vérité d'Hugues Mbadinga Madiya aux artisans gabonais

Le ministre du Commerce, des Petites et moyennes entreprises et de l’Industrie, Hugues Mbadinga Madiya, a effectué, dernièrement, une visite à la Fédération nationale des artisans transformateurs de produits gabonais (Fenatag) et à la Coopération des artisans tailleurs de la pierre de Mbigou (Coopam).

Le membre du gouvernement est allé délivrer un message important et clair à ses interlocuteurs : qu'ils arrêtent de compter sur l’État en termes de subvention, et de commencer à croire en leur potentiel en travaillant pour rendre le secteur autoproductif, capable à la longue de nourrir ses acteurs.

À la Fenatag, outil de mise en valeur du savoir-faire des femmes agricultrices au Gabon, Hugues Mbadinga Madiya a prodigué des conseils à ses membres : "L’État se chargera de mettre en place des outils permettant l’autonomie d’actions des entrepreneurs. À eux, par la suite, de s’en servir pour développer le secteur et, partant, participer activement à la relance économique du pays", a-t-il souligné.

Le même message a été délivré aux sculpteurs de la précieuse pierre de Mbigou qui, malgré un talent certain, ne sont toujours pas parvenus au bout de trois décennies à vivre de leur art. Pour le ministre de tutelle, il est temps de sortir du mode de fonctionnement qui a désormais montré ses limites, et d’oser se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.



Jean MADOUMA



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.