exploitation forestière illégale : La brigade de contrôle dans ses murs

Près de 200 millions de francs. C’est le coût des travaux, hors terrassement, de la Brigade de contrôle des produits forestiers de Ntoum (BCPFN), inaugurée, le mercredi 26 juillet dernier, par le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet.

La livraison officielle du site, à Okolassi, à l’entrée du chef-lieu du département du Komo-Mondah, a eu lieu en présence d’une forte délégation constituée notamment de membres du gouvernement, du responsable résident de la Banque mondiale et du gotha politique et administratif de cette localité.

 

Projet entièrement financé par la Banque mondiale, via le prêt d’appui aux politiques de développement pour la gestion des ressources naturelles, la BCPFN a pour mission de lutter contre l’exploitation forestière illégale. En plus de répondre aux exigences en matière de traçabilité des produits forestiers et de compiler des statistiques fiables.

Aussi, la ministre de l’Economie forestière, de la Pêche et de l’Environnement, chargé de la Protection et de la Gestion durable des écosystèmes, Estelle Ondo, a-t-elle saisi cette occasion pour louer les efforts consentis par le président de la République et le chef du gouvernement, dans le renforcement des capacités opérationnelles des services de l’Etat, en général, et ceux du ministère dont elle a la charge, en particulier.

Styve Claudel ONDO MINKO

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.