Étude d'impact environnemental : Deux infrastructures pour stimuler le développement économique du pays

Le secrétaire général du ministère de l'Eau et de l'Energie, Alain-Jean de Dieu Gnonda, a présidé, hier, à Libreville, l'atelier de restitution de l'étude d'impact environnemental du Projet d'aménagement hydroélectrique de Ngoulmendji et Dibwangui, situé, respectivement dans les provinces de l'Estuaire et de la Ngounié.

Cet important projet - les travaux débuteront au cours du premier trimestre 2019 - vise à couvrir la demande en électricité de plus de 500 mille habitants, et à assurer la desserte en énergie électrique des opérateurs économiques du pays.

Explication du SG du ministère de l'Eau et de l'Energie : « L'urgence de la mise en œuvre de cet important projet est justifiée, à l'effet de développer de nouveaux moyens de production permettant de sécuriser l'alimentation en énergie électrique et, ainsi, assurer la continuité et la qualité de service dans les provinces de l'Estuaire, du Moyen-Ogooué, de la Ngounié et de la Nyanga. Ces projets permettront de couvrir la demande en électricité de plus de 500 mille habitants. »

S'agissant des deux ouvrages, le barrage hydroélectrique de Ngoulmendji, situé à 125 km de Libreville, sur le fleuve Komo, aura une puissance installée estimée à 73 mégawatts. Tandis que la future centrale hydroélectrique de Dibwangui, sur la rivière Louétsi, à 125 km de Mouila, aura une puissance installée estimée à 15 mégawatts.


Willy NDONG


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.