Etat du couvert forestier : La forêt gabonaise sous surveillance satellitaire

IL est établi qu’environ 20% des émissions de gaz à effet de serre sont dus à la déforestation et à la dégradation des terres qui peuvent être suivies par l’utilisation des moyens satellitaires. Dans le cadre de ses engagements internationaux en faveur de la lutte contre le changement climatique et la déforestation, le Gabon a donc fait le pari d’investir dans l’utilisation des données et technologies d’observation de la terre à travers la mise en place de l’Agence gabonaise d’études et d’observations spatiales (AGEOS).

Inaugurée il y a maintenant un an par le chef de l'Etat Ali Bongo Ondimba, l’AGEOS est désormais entrée dans sa phase opérationnelle. Elle vient de réaliser le suivi de l’état du couvert forestier pour la période 2010 à 2015, grâce au traitement et à l’analyse de plus d’une centaine d’images satellitaires de Landsat 7 et 8.

La méthode utilisée a consisté à traiter plusieurs images multi-dates sur une même zone donnée, afin de créer des masques de nuages et extraire les surfaces non nuageuses, compte tenu des conditions atmosphériques extrêmement difficiles avec un couvert nuageux quasi-permanent au-dessus du Gabon.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.