Énergie alternative, construction des logements, valorisation des rebuts : La RFM veut donner une nouvelle vie au bois

Habitat en bois, énergie propre, valorisation des sciures et des rebuts de bois, autant de marchés que Rain Forest Management veut ouvrir à l'avenir de l'industrialisation de la filière bois.

La compagnie Rain Forest Management, à capitaux malaisiens, mais de droit gabonais, veut revaloriser économiquement les rebuts et déchets de bois, et ouvrir des perspectives pour ce qui est des nouveaux usages du bois. Ces perspectives représentent des niches capables d'engendrer des emplois et de la richesse pour le pays.

Samedi 11 février 2017, lors de l'inauguration de la troisième ligne de production de Three layer, René Bounganga a annoncé la production et le fonctionnement des usines de RFM à partir de l'énergie bio, produite à partir des déchets. « Nous avons bon espoir de faire tourner nos usines à partir de l'énergie obtenue à base de déchets en provenance de nos usines », a-t-il lancé.

Outre ce projet de production de l'électricité propre à base de déchets, les responsables de Rain Forest Management ont présenté au ministre de l'Economie forestière, Estelle Ondo, les dix maisons pilotes construites au village Viafe par la RFM. Ces habitations, financées par l'ancien ministre Crépin Gwodock, sont un don fait aux populations par ce dernier.


I. M'B


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.